samedi 10 octobre 2015

Les geneatrolls

La généalogie est un monde magique peuplé de créatures étranges, les geneaelfes qui sont un peuple vivant dans les arbres généalogiques, les geneanains qui creusent à la recherche d'une pépite et il y a les geneatrolls.

Ceux-là sont redoutables. Je vais vous raconter mes aventures — plus ou moins romancées, avec cette espèce particulière. A vous de me dire si vous en avez croisé d'autres.

Il y a le geneatroll de base, le copieur d'erreurs qui s'est fait une spécialité de recopier tous les arbres erronés de Geneanet. Ils se multiplient sur la toile et trollent vos recherches. Ainsi, une quinzaine d'arbres indiquaient le même décès à la même date et… impossible de le trouver dans les archives. Pourquoi ? Parce qu'il n'y est pas ! Je me suis fait geneatroller…

Il y a le geneatroll hurleur, celui qui crie au COPILLAGE !!! Il poste ses données sur Internet, y compris ses données contemporaines et s'offusque des gens qui les copient. Le pire, c'est qu'il invoque les puissances divines (la FFG, la modération de Geneanet) pour combattre dans une alliance digne de Tolkien les hordes de geneatrolls adverses. Dans cette guerre ouverte, le geneatroll hurleur n'hésite plus à supprimer son arbre en ligne qu'il a mis vingt ans à copiller sur d'autres pour devenir le…

Geneatroll clandestin. Ceux-là ne viennent pas en bateau, mais ils surfent bel et bien sur le web. Le geneatroll clandestin ne publie pas ses données pour ne pas être copié mais il vous contacte pour que vous lui en donniez plus. Comme ça, il pourra contempler son précieux arbre généalogique et être enterré avec. Si sa présence ne fait pas avancer la science historique, l'ethnologie des geneatrolls, elle, progresse à grands pas.

Il y a le geneatroll esclavagiste. C'est celui, par exemple, qui s'inscrit à l'entraide géographique de Geneanet… mais qui n'est pas disposé à l'entraide. Ce geneatroll espère trouver un correspondant pour lui faire faire tout le travail mais ne veut pas lui rendre de services en échange.

Il y a le geneatroll bénévole. C'est le bénévole qui vous reproche de ne pas être vous aussi autant impliqué que lui, parce que vous comprenez, il est désintéressé, altruiste, et ne veut aucune gloire mais quand même vous pourriez aider les autres comme lui, car Moi, président Je , etc., etc. Ce généatroll bénévole se rend ensuite compte que vous avez mis votre arbre en ligne, que vous avez publié des relevés, ou simplement que vous n'êtes pas son caniche et il va geneatroller quelqu'un d'autre. Ce geneatroll était un geneaelfe qui, par les puissances maléfiques d'autres geneatrolls en est devenu un.

Le geneatroll hautain. Vous le croiserez si vous voulez l'aider à compléter son arbre ou un arbre quelconque et il vous dira : Non mais allô quoi, tes informations elles sont fausses parce que Moi Je suis un vrai généalogiste même si je n'ai pas fait une seule recherche sur la branche dont tu parles. Ca peut être aussi le généalogiste qui vous pose la sempiternelle question : t'es remonté jusqu'où ? Et toi, blasé, tu réponds un truc normal, Sur ma branche d'ancêtres marseillais, au XIVe siècle environ. Lui, dégoûté que tu sois remonté plus loin que la Révolution, que t'en aies une plus grosse que lui, se la joue Procuste et répond Ah non, mais c'est impossible ! et il tente de te geneacastrer pour l'égaler dans sa médiocrité.

Enfin, il y a le geneatroll au plumage bleu. Il twitte et geneatroll la Revue Française de Généalogie quand elle fait un sondage. Ce geneatroll c'est… votre serviteur ! Pardon aux familles et tout ça.

Et vous, rencontrez-vous ces étranges créatures ? D'autres espèces non identifiées ? En somme : Vous êtes-vous déjà fait geneatroller ?

6 commentaires:

  1. Merci pour ce cours d'ethnologie ! Personnellement, j'ai eu à faire avec le geneatroll bénévole qui, une fois avoir accompli l'entraide demandée, me demande de cotiser à son association familiale, et s'offusque, me traite de profiteuse du système, quand je refuse...

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai croisé plusieurs en effet ! Mais bon en les ignorant cela se passe très bien :)

    RépondreSupprimer
  3. On croise sur les réseaux sociaux une espèce en voie de développement : le généatroll aux paumes de mains poilues -> celui qui fait faire ses recherches généalogiques (y compris la lecture d'actes) par les autres... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au paumes feuillues aussi!! Le tronc y pousse!! ;)

      Supprimer
  4. on a connu tous un specimen comme ca !!Une date de marriage introuvable copie puis recopiée, recopiée... Le probleme est que la date en question fait partie d'une lacune du registre en question!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Très bonne étude ! J'ai aussi trouvé une variante du généatroll aux paumes de mains poilues : le généatroll monotâche. Il sait se servir de l'internet puisqu'il pose une question sur un forum, mais ne connait pas google car il demande qu'on lui trouve l'URL de la page web d'une mairie, d'une archive...

    RépondreSupprimer